Le thème de la convention


Economie, numérique et territoires : les nouvelles stratégies pour l’avocat

affiche-definitive

En présence de personnalités du monde politique, économique et numérique, la 7e édition de la convention nationale se penchera sur les enjeux liés aux évolutions de l’exercice professionnel. Les mutations économiques, l’avènement du numérique et le développement des territoires sont autant de pistes à explorer pour amener l’avocat à penser de nouvelles stratégies et à développer l’activité de son cabinet.

ÉCONOMIE : saisir les opportunités de développement pour la profession

Depuis la « loi Macron » et la libéralisation des professions réglementées, les avocats sont de plus en plus confrontés à des changements majeurs en terme de rapports concurrentiels avec les autres professionnels du droit et du chiffre, notaires, huissiers et experts-comptables. Mais cette redistribution du marché du droit représente également une opportunité de développement et de nouveaux marchés dont la profession doit se saisir.

NUMÉRIQUE : s’adapter aux nouveaux usages des clients

Robots, ubérisation, prestations juridiques en ligne à bas coût sont autant de bouleversements que les avocats doivent désormais appréhender s’ils veulent prendre le train des nouvelles technologies sans être dépassés par la concurrence. Développer sa communication sur les réseaux sociaux, renforcer sa présence sur Internet, proposer des prestations voire des consultations en ligne sont autant de pistes à explorer dès aujourd’hui pour répondre aux nouveaux usages des internautes et développer l’image de proximité des avocats vis-à-vis de leurs clients.

TERRITOIRES : dématérialiser son cabinet pour développer sa clientèle

Longtemps cantonnées à l’espace clos du cabinet, les prestations de l’avocat se délocalisent progressivement. La dématérialisation des prestations juridiques permet aujourd’hui de toucher un public plus large et n’interdit plus d’étendre son activité à l’ensemble du territoire. Dans certaines régions, où les avocats sont peu nombreux et n’ont que très peu de visibilité, la dématérialisation apparaît comme une solution pérenne pour mettre fin aux déserts juridiques. L’exercice professionnel doit désormais tendre vers une plus grande mobilité pour toucher les clients là où ils se trouvent.